Pool Malebo - Guetele

Le velours Kuba est un tissu orné de broderies veloutées de raphia que les membres de l'éthnie Kuba (de la province du Kasaï, Congo RDC) portent lors des rituels. Les carrés d’étoffe tissé et cousus les uns aux autres peuvent alors composer de grandes pièces servant de vêtement.
Les créateurs occidentaux émus par la finesse du travail et la diversité des dessins y trouvent une inspiration pour leurs propres créations.




A gauche : photo extraite d'African Interiors - A droite : housses de coussins shoowa.com.
Ci dessous,
chaussures modèle "Lisa" de Sam Edelman - Porte-monnaie "Capri" signé Hayden-Harnett.



Angelika Tashen a étudié l'histoire de l'art et la littérature allemande à Heildergberg. Chez Tashen elle a étudié de nombreux ouvrages d'architecture, de photographie, de design et d'art contemporain. Le dernier né de la collection 'Interiors' est le livre African Interiors qui regroupe une sélection d'intérieurs photographiés par Laurence Dougier. www.tashen.com

Le site marchand shoowa.com de la galerie d'art suisse Walu propose des produits textiles issus des ethnies Kuba. De plus de nombreuses explications y est données sur l'art Shoowa, sous groupe de l'éthnie Kuba.

Le chausseur américain Sam Edelman affiche clairement son attrait pour l'art graphique Kuba. La ballerine "Lisa" fait partie de la collection Eté 2008 du créateur. www.samedelman.com

La marque Hayden-Harnett a choisi de rendre hommage avec son porte-monnaie "Capri"en paille tressée aux motifs qui n'est pas sans nous rappeler les fameuses géométries du Kasaï.
www.haydenharnett.com



Jupiter & Okwess - Ponjo-Ponjo
Belle Kinoise

Alain Mata Mamengi, alias Al'Mata, est né à Kinshasa, en 1970. Diplômé de l'Académie des Beaux Arts de Kinshasa, il exerce en tant que directeur artistique du quotidien L'Observateur. Avant de rejoindre la France, il a été président de l'association Bulles et Plumes à Kinshasa. Après les bandes dessinés 'Zambo' et 'Le Billet de Bakuvangu', qu'il co-signe avec le scénariste Christophe N'galle Edimo, il présente aujourd'hui son dernier album : "Le retour au pays d'Alphonse Madiba, dit Daudet".

Le retour au pays d’Alphonse Madiba, dit Daudet raconte les mésaventures d’Alphonse Madiba, un étudiant africain expulsé de France après avoir échoué dans plusieurs facs en Europe, éternel étudiant qui fait semblant de poursuivre ses études tout en vivant aux crochets des autres. De retour au pays, il va s’improviser spécialiste dans divers domaines avec de faux diplômes et en arnaquant les autres.

Les premières pages de la BD sont consultables sur www.foolstrip.com



Reprise de ce blog sous les couleurs du Rock!!! Une petite sélection pour tous les goûts...


Originalement interprété par Hank Thompson, 'Rockin In The Congo' ici chanté par The Collins Kids- années 1950.



Le titre 'Sookie' de celui que l'on nomme, le Dieu de la guitare alias le Dr Nico. - années 1960.
www.myspace.com/drnicotribute






Le titre 'Ah: Congo' de l'Orchestre National du Congo (Brazzaville), scande 'To Kumisa Congo' (Soutenons le Congo) - 1976.








Lugubrum, groupe belge de black métal originaire d'Antwerpen (ou Anvers) a enregistré son dernier album, Albino De Congo dans la région de l'Ituri actuellement en conflit. Le résultat est un album aux influences congolaises dans lequel le groupe a incorporé des instruments (piano à pouce), des rythmes tribaux, bouleversant les règles du genre. Avec Albino De Congo, Lugubrum veut aussi attirer l'attention sur le drame du Nord Kivu. Sortie depuis mai 2008.
www.lugubrum.com

Ecouter le morceau éponyme Albino De Congo ici et lire l'article de sputnikmusic.



Ikken est une ligne de bijoux éthique, riche de la culture occidentale et de la tradition artisanale des pays du Sahel. Chaque objet présente un design épuré inspiré de l’art Africain, des lignes minimalistes incarnées dans l’ébène, l’os, le galuchat et l’argent 999 millièmes. La marque tire son nom du berbère. Sa signification "je peux le faire" symbolise le parcours de 2 créateurs, Baptiste Bataille et Patricl Hamrouni qui ont fait le pari d'une marque haut de gamme en Afrique de l'Ouest. L'artisan joaillier congolais Georges Kamba qui travaille depuis 35 ans pour de grandes marques telles que Cartier s'est joint à cette initiative notamment lors de la formation des artisan Touareg.


www.ikken.fr


Antoine Wendo Kolosoy, considéré comme le père-fondateur de la rumba congolaise est décédé lundi 28 juillet à Kinshasa à l'âge de 82 ans. Son œuvre venait d'être rééditée.

Né en 1925 à Mushie dans la province du Bandundu (ouest), il débute sa carrière de chanteur à Léopoldville (Kinshasa), dans l'orchestre Victoria Léo. Très vite, il prend le sobriquet de "Windsor", en référence, sans doute, au duc de Windsor. Très rapidement aussi, ce sobriquet se transforme "Wendo Sor" avant que le "Sor" ne disparaisse.

En 1948, l'artiste connaît son premier succès avec "Marie-Louise" , un tube sorti en 78 tours et qui devient le plus grand tube de l'histoire de l'édition musicale naissante au Congo, alors belge. Ce morceau est mis à l'index par les autorités, qui tentent d'arrêter Wendo. Le chanteur se mue alors en porte-flambeau de la musique congolaise, alors que son disque franchit les frontières pour devenir la première oeuvre musicale panafricaine.

Autodidacte à la guitare, il fut le premier à mélanger les rythmes traditionnels (zebola), latin (rumba cubaine) et antillais (matiniqué), pour donner ce que l'on appelle la rumba zaïroise - ou congolaise.



La dernière apparition de Wendo dans le film de Jacques Sarasin, "On the Rumba River":




On the Rumba River
Bande originale du film de Jacques Sarasin
Label : Marabi

www.rumbariver.com





The Kinshasa - Abidjan Rumba Sessions
L'age d'or de la rumba congolaise
Label: Marabi








Wendo Aye - Wendo

Aux débuts des années 2000, Cécile Grenier, jeune française, décide de partir au Rwanda pour y réaliser un documentaire TV, elle va récolter pendant plusieurs mois des témoignages, des vérités terribles sur ce qui s'est passé. A son retour elle réfléchit au meilleur moyen de rendre compte, de témoigner de ce génocide, le documentaire est compliqué à monter rapidement, elle pense alors à la BD, le projet se monte trés vite, elle rencontre avec le co-scénariste Ralph le dessinateur Congolais Pat Masioni.

Le deuxième tome "Le camp de la vie"de la bande dessinée Rwanda 1994 du dessinateur congolais Pat Masioni est disponible depuis avril 2008.

www.patmasioni.canalblog.com
www.kazados.tv
www.amazone.fr

Après « African Pearls - Rumba on the River » retraçant l'histoire de la rumba congolaise des années soixante, voici enfin le versant électrique des années soixante-dix, qui ouvre le nouveau volet de la collection African Pearls 70 du label Syllart. Une pure merveille de funk africain à découvrir...





Le bûcheron - Franklin Boukaka & Manu Dibango (extrait)


Sortie de la compilation BEL CANTO de Mbilia Bel sous le label Sterns. 17 morceaux de la diva congolaise des années 1982 à 1987 sont regroupés dans ce double album.
www.sternmusic.com
www.myspace.com/mbiliaetlafrisa

Mise à jour : 29.07.08

L'acteur américain Ben Affleck a participé à un reportage sur l'Est du Congo diffusé au cours de l'émission Nightline de la chaîne de télévision américaine ABC le 26 juin 2008 dont voici quelques images.




Regarder les autres vidéos sur www.abcnews.go.com

Kasai Allstars sort un album intitulé "In the 7th moon, the chief turned into a swimming fish and ate the head of his enemy by magic".

Cet album prévu pour le mois de juillet, sort sous le label « Congotronics » de Crammed Discs.

Kasai Allstars est un collectif gravitant autour d’environ 25 musiciens, tous basés à Kinshasa en RD Congo, mais originaires de 5 groupes ethniques différents. Ils possèdent donc tous leur propre langage et leur tradition musicale.


Ricky Balboa a fait sa formation à l'Académie des Beaux Arts de Kinshasa et de Bruxelles. Il a participé à des expositions collectives à Bruxelles.



Collaboration entre artistes colombiens menés par le grand Justo Valdez et les musiciens congolais 3615 Code Niawu et Rigo Star.

Justo Valdez est originaire du village noir-marron de San Basilio de Palenque dont la population essentiellement afro-colombienne, se réclame de descendance africaine, notamment du Congo et d'Angola. Ce rapprochement entre la Colombie et le Congo, à travers la musique, est initié par Lucas Silva, réalisateur et fondateur de Palenque Records.

www.myspace.com/palenquerecords

Konono n°1, qui doit tourner en Europe dès la fin de cette semaine, s'est vu refuser sa demande de visa.

Attendu pour une vingtaine de dates, le groupe devait se produire le 23 mai dernier à Londres au Tate Modern.
Ces artistes congolais comme beaucoup, font une nouvelle fois les frais du durcissement des politiques d'obtention des visas envers les pays d'Afrique qui mettent en péril leurs conditions de travail et de vie comme le décrit le journal britannique The Independent.
www.myspace.com/konononr1



La marque BOBONGO MAN est une marque de vêtement masculin créée en 2003 par le créateur autodidacte Henri William BOBONGO. HWB est né à Brazzaville, ancien chorégraphe, il lance sa ligne de vêtement. après avoir réalisé quelques costumes de scène pour diverses compagnies de danse et se dirige ainsi vers la couture.
www.bobongo-man.book.fr

Née en 1962 à Bruxelles, Monique Phoba y poursuit des études en sciences commerciales et internationales, couronnées par une thèse sur le thème de la comparaison des paysages audiovisuels européen et africain. Pendant ses études, elle anime des émissions culturelles sur les ondes d'une radio libre estudiantine et écrit dans différents journaux de la presse africaine bruxelloise et genevoise. Après une formation à la réalisation de documentaire, Monique signe son premier court-métrage en 1991 "Revue en vrac". Depuis 1995, elle vit au Bénin où elle se consacre à la production, la distribution et la promotion du cinéma africain. Elle y a créé en 2000 un festival de documentaires et de télévision, Lagunimages.

Son dernier film : Sorcière, la vie! (2005)

La réalisatrice a passé une partie de son enfance en République Démocratique du Congo, où la sorcellerie fait partie intégrante du vécu et des préoccupations des gens. En venant vivre en Belgique, elle a, par la force des choses, perdu contact avec ces réalités. Ce film est une réflexion sur la sorcellerie comme une expression culturelle ancienne, aux prises avec la modernité.






GANDHI - 6 lettres (Congo RDC/ Belgique)
L'album "Préliminaires" est disponible depuis le 30 avril 2008.
www.myspace.com/gandhiel


CPA Wax (1987) - Publicité


MO DJ (Mali) - Griot Ba Remix.

Le titre "Griot Ba" de Ba Cissoko (Guinée) à la sauce Konono No1 (Congo RDC), Daft Punk (France) etc. remixé par Mo DJ.
www.mo-dj.com



Frère MBUTA - Pesa munu passage (Give me the way)
Gospel congolais sur un rythme traditionnel

Le 9 mai 1948, Paul Lomami Tshibamba achevait la rédaction du roman « Ngando ».Soumis la même année au jury du premier concours littéraire en langue française,réservé,en Belgique, aux autochtones du Congo et du Rwanda-Urundi, il remporta le prix de dix mille francs.

Né en 1914 à Brazzaville, il arrivent à Kinshasa en 1920 avec ses parents . Diplômé du Petit Séminaire de Mbata-Kiela, il devient journaliste à la Voix du Congolais, où publie des articles critiques à l’égard de la colonisation belge, ce qui le contraint à s’exiler à Brazzaville de 1950 à 1959. Là-bas, il devient l'un des principaux animateurs de la revue Liaison.

Sur le plan littéraire, il obtient le prix de la Foire coloniale de Bruxelles avec sa nouvelle « Ngando », en 1948. Par la site il publiera d’autres récits et nouvelles : Faire médicament ; la Récompense de la cruauté ; Ngemena ; etc. Dans toute son œuvre, il est resté fidèle à son inspiration marquée par le fantastique propre à la tradition africaine. Il est considéré comme le pionnier de la littérature congolaise moderne.

Ngando sur Amazone.fr
Paul Lomami Tshimbamba sur Congo Forum

Bertrand N'Zoutani est né dans le sud du Congo. Issu d'une famille de musiciens et conteurs, il apprend tôt les multiples facettes du métier. Il rejoindra plus tard le Théâtre National du Congo et participera à de nombreuses tournées dans son pays. Arrivé en France, il cherche à faire partager sa passion. Longtemps responsable du département de musiques africaines aux Jeunesses Musicales de France, Bertrand a créé des spectacles où musiques, danses et paroles sont intimement liées.

Il convie le public au M'Bongui, cet espace où chaque soir les villageois se retrouvent pour palabrer, échanger des contes et légendes scandés par la sanza, et propose un chaleureux voyage à la découverte des cultures traditionnelles d'Afrique Centrale. Des contes qui parlent de ces caïmans qui exigent pour proie la plus belle fille du village, de ces crapauds qui voulaient enterrer le roi, du crocodile naïf et du singe malin… un univers fantastique au cœur des forêts, où l'important ce n'est ni le bien ni le mal, mais le parcours initiatique de chacun, raconté avec beaucoup de suspense, d'humour et d'émotion.

www.rivart.com

Les aventures de Kamuké sont nées de l’imagination d’un jeune dessinateur du Congo-Kinshasa nommé Kojelé Makani Alain. En fait, parler d’imagination est un bien grand mot, car l’auteur n’a fait que retranscrire avec humour des réalités sociales observables dans bien des pays africains. Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, illustrateur pour la publicité, caricaturiste pour un journal politique, Kojelé a d’abord exercé ses talents dans son pays avant de remporter le prix RFI des jeunes dessinateurs et venir s’installer au France. Kojélé maîtrise aussi bien le registre humoristique et que l’illustration réaliste, n’hésitant pas à aborder des sujets graves, comme la guerre ou le sida. Ananzie, qui a choisi de soutenir les jeunes dessinateurs, illustrateurs et caricaturistes, en publiant leurs oeuvres en ligne, vous tiendra informé de ses diverses activités.

Vous pouvez lire ou re-lire le Volume I des « Les Feux de l’Amour »
www. ananzi.net

photo de Louzala

Armel Frid Louzala est né le 02 Mai 1977 à Brazzaville. Il a commencé la photographie dans le studio de son frère en 1998. En 2005, il se lance corps et âme dans la photographie. Depuis novembre 2006 il est membre du collectif Génération Elili. Armel a bénéficié de plusieurs formations à travers divers ateliers animés par des références en matière de photographie au Congo (Samuel Nja Kwa photographe journaliste et Baudouin MOUANDA photographe, notamment) ou par le collectif ELILI qui est une association des artistes et artisans photographes congolais. Au nombre de ses travaux, on peut citer Croisement avec un corps (travail de nu) ; Portrait d’artistes sur scène (théâtre, danse) ; des reportages sur la mode au sport, la sape et plusieurs autres reportages sur l’environnement

Du 19 au 24 avril la compagnie Conte Duo du Congo Brazzaville au Théâtre aux Mains Nues

Ça se passe dans un petit village qui n’est autre que ton pays, mon pays, notre pays. Le protecteur de la tradition, Oras, assoiffé de pouvoir, signe un pacte avec ceux qui exploitent abusivement la forêt. Il use de son titre de chef coutumier pour interdire l’entrée dans la petite forêt, «devenue la demeure des dieux» dit-il. La sécheresse et la famine s’installent dans le village. Mho, n’ayant jamais vu pareil phénomène, décide d’aller dans la forêt pour affronter les esprits.


Les deux comédiens conteurs, Dorient Kaly et Ulrich N’toyo, nous font entrer dans leur univers sur fond de chant accompagné de musique traditionnelle congolaise et touchent ici un thème actuel qui nous concerne tous : la protection de l’environnement.

Samedi 19 et dimanche 20 avril à 16h (goûter offert à l’issue de la représentation)

Du lundi 21 au jeudi 24 à 15h

Le Théâtre aux Mains Nues
7 square des Cardeurs
75020 Paris
Réservations : 01 43 72 19 79

Entretien avec Ulrich N'toyo

www.theatre-aux-mains-nues.fr

Le viol massif est une arme de guerre dans le Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo. En humiliant et en torturant publiquement les femmes, les miliciens et les soldats s’en prennent au cœur de la société.

The Greatest Silence
(Le plus grand silence) est le documentaire poignant de Lisa F. Jackson qui raconte leur calvaire. Récompensé par le Prix Spécial du Jury au Festival Sundance 2008, ce film sera diffusé pour la première fois à la télévision par la chaîne américaine HBO, le mardi 8 avril 2008.

Lisa F. Jackson en français
www.greatestsilence.org
www.hbo.com

The Greatest Silence | Youtube (Bande-annonce / Trailer)



Jolez Bo feat. Ange Da costa
www.myspace.com/angedacosta
www.myspace.com/jolezbo




Tabu Ley Rochereau - Maze Live




Papa Kourand - Tout Restera Ici Bas
www.myspace.com/papakourand



Jessy Matador - Décalé Gwada
www.myspace.com/jessymatador



Pendant l'Afrika Filmfestival vous pouvez visiter dans la Bibliothèque Universitaire l'exposition Congo Eza qui est constituée d’une sélection des photographies et des textes du livre Congo Eza / photographes de RDC ( Africalia Editions / Roularta Books 2008)

Le livre est une sélection de cent nonante quatre prises de vues, représentatives de la vision que ces photographes se font de leur pays, a été effectuée à partir de centaines de clichés pris, en majeure partie, dans le cadre d’ateliers de photo-reportage thématiques organisés à Kinshasa. Huit textes, écrits par quatre écrivains congolais, ponctuent les différentes sections de l’ouvrage, afin de contextualiser et de commenter les thèmes qui ont inspiré ces artistes. Les écrivains sont : Marie-Louise Bibish Mumbu, Vincent Lombume, André Lye Mudaba Yoka de Kinshasa et Fiston Nasser Mwanza Mujila de Lubumbashi.

Les thématiques dégagées par les clichés se déclinent en huit sections :
Koyekola : Grandir, éduquer – Kolingana : S’aimer – Kobeta Libanga : Survivre, se débrouiller – Kosambela : Prier – Kopona Bakambi : Choisir, élire, voter – Kobouger : Bouger (transport, mobilité) – Kokoma : Ecrire, tracer des graffitis sur les murs et dans la rue, communiquer– Komilakisa : Se montrer, poser, paraître, "se donner à voir".


Date
du 10 au 26 avril 08

Lieu
Bibliothèque Universitaire
Mgr. Ladeuzeplein 21
3000 Louvain - BELGIQUE

Info
Entrée gratuite
www.afrikafilmfestival.be

Par le biais du festival "Yambi" l'exposition "Le Congo en marche" au Botanique (Bruxelles, Belgique) nous faisait découvrir une création contemporaine congolaise riche, dense et diverse n'ayant rien à envier à ses comparses occidentaux. Installations, performances, photos et peintures pour un art engagé, réactif face à son passé mais résolument tourné vers l'avenir.

"Les arts du Congo" est le livre tiré de cette exposition et réalisé par son commissaire Roger Pierre Turine (éditions La Renaissance du livre).

On y retrouve une chronologie des arts congolais ainsi que l'ensemble des artistes et collectifs exposés au Botanique : Aimé Mpane, Freddy Tsimba, Vitshois Mwilambwe, Guida El Magamba, Michèle Magema

www.larenaissancedulivre.be


... à Lorraine :)



Pathy Tshindele est né en 1976 à Kinshasa. Il est diplômé de l’Académie des Beaux Arts en sculpture mais dit lui même que cela ne veut pas dire grand chose car a dû désapprendre ce qu’il y avait appris pour développer sa propre pratique. De même la nationalité, la race, et même le sexe sont le cadet de ses soucis, lui se sent citoyen du monde.

Pathy fait partie d’une nouvelle génération d‘artistes congolais qui émerge depuis la fin de ce qu’à Kin on appelle ironiquement « la transition », soit les années de conflit entre la fin du régime Mobutu et les élections de 2006. La manifestation Kinshasa Wenze Wenze, réalisée en août 2003 sur l’esplanade de l’Académie des Beaux Arts, dont Pathy est l’un des initiateurs (ainsi que du collectif Eza Possibles né au même moment), apparaît comme un acte fondateur. Pathy explique qu’il a toujours été pris entre l’Académisme statique de son école et les peintres populaires kinois qui ont bercé son enfance. Ces deux pratiques s’opposaient et ne laissaient guère la place à autre chose. Il leur a fallu à lui et ses amis, inventer. Wenze Wenze a consisté en la collecte de carcasses de voitures dont la ville était envahie afin de les transformer en œuvres d’art. Le résultat a été un choc qui a posé beaucoup de questions aux gens sur ce qu’est l’art contemporain.

+ de Pathy Tshindele



Le likembe ou piano à pouces est un instrument de la famille des lamellophones que l'on retrouve dans de nombreux pays d'Afrique sous différents noms : sanza, mbira
Outre Konono N°1 qui a contribué à populariser cet instrument en occident, il y a d'autres maitres-likembé. Occasion d'en citer quelques uns...

Antoine Moundanda, soixante-dix ans et des poussières, est l’un des premiers à avoir introduit un son de likembé dans la musique moderne congolaise, toutes rives confondues. Un instrument qu’il a appris à jouer aux côtés de son père, habile guérisseur qui usait du piano à deux pouces (comme on le surnomme aujourd’hui) pour apprivoiser le mal.
>> Lire l'article de Chronicart


Papa Kourand compère de Moundanda à l'époque du Likembé Géant.
De son vrai nom André Nkouka, Papa Kourand est né un 10 novembre de l’année 1935 à Goma Tsé-Tsé.
www.myspace.com/papakourand





Steve Shehan est né d'un père Cherokee et d'une mère européenne, Steve Shehan est un bourlingueur. Il voyage à travers le monde et à travers les univers musicaux (il a accompagné Mc Laughlin, Brian Eno, Vangelis, Y. Montand, Lokua Kanza...).
www.steveshehan.com


 

Copyright 2006| Blogger Templates by GeckoandFly modified and converted to Blogger Beta by Blogcrowds.
No part of the content or the blog may be reproduced without prior written permission.